de Catherine Sabbah

en savoir plus

La république de l'Architecture

Biennales

Venise, 15ème… Action!

Venise, 15ème… Action!

2

commentaires

Quoi de neuf à la biennale de Venise? Pas grand chose, diront les bougons -peu nombreux cette année-. Mais voilà justement la bonne nouvelle: l’exposition révèle un urbanisme contraint, discret, de petits projets sans grands moyens,  portés par un optimisme sautillant. Aucun n’est vraiment récent puisque dans l’exposition de  l’Arsenal au moins, la règle du jeu imposée par le commissaire était de présenter du concret, c’est-à-dire, du construit. Mais ils font souffler une agréable brise et balaient l’odeur de renfermé.  La scène s’ouvre sur des matériaux récupérés et des mots, presque nouveau dans le vocabulaire des architectes:  rareté, réemploi,  pauvreté, […]

lire la suite .../ ...
Alejandro Aravena: « Les revenus augmentent, les inégalités aussi et la ville est le creuset de ces différences »

6

commentaires

A quoi sert la Biennale d’architecture de Venise, dont vous êtes cette année le Commissaire ? Une exposition d’architecture peut renseigner sur l’état de l’art et ne s’adresser qu’aux architectes. J’aimerais que celle-ci montre des systèmes, des dispositifs, des lieux qui améliorent la qualité de vie des gens. Cette année elle accueillera 64 pays, nous avons demandé aux équipes retenues pour l’exposition générale qui se tient dans la Corderie de l’Arsenal (hors pavillons nationaux) de présenter des projets construits : seul ce qui est réalisé compte, car sur le papier tout est possible. L’affiche de la biennale montre une femme juchée sur un […]

lire la suite .../ ...
Aravena, pourquoi tant de haine?

6

commentaires

Trop beau, trop jeune. Il n’aura fallu que quelques jours pour que le mythe naissant s’effondre. En France on n’aime pas les winners. Ou plutôt, on voudrait qu’ils soient détachés des contraintes politiques et financières, tout entiers dévoués à leur cause. En architecture, comme ailleurs, seuls des puristes désintéressés, désincarnés auraient ainsi droit d’être portés au pinacle. Les autres sont dézingués dans la semaine. 
Désincarné, le nouveau Pritzker Prize, Alejandro Aravena ne l’est certes pas. Les premiers commentaires qui ont suivi l’annonce de sa récompense ne portaient d’ailleurs pas tous sur son travail. D’abord parce que peu le connaissent, ensuite […]

lire la suite .../ ...
L’architecture iconique est-elle soluble dans le quotidien?

3

commentaires

Rudy Ricciotti a-t-il déclenché la recherche sur le Ductal, le béton à haute performance de Lafarge, ou bien l’industriel a-t-il permis à l’architecte de s’exprimer en dessinant les résilles du Mucem à Marseille et l’enveloppe du stade Jean-Bouin à Paris ? La façade en titane du musée Guggenheim, construit par Frank Gehry à Bilbao, en Espagne, a-t-elle aidé à démocratiser l’utilisation de ce matériau hors de prix ? Les sculptures de Zaha Hadid font-elles avancer la recherche formelle ? Les panneaux de verre de très grande portée fabriqués par Saint-Gobain pour le Louvre-Lens de Sanaa sont-ils reproductibles ailleurs… ? Bref, les efforts déployés par […]

lire la suite .../ ...
Biennale de Venise: mais où est passé le futur?

4

commentaires

A la sortie du pavillon central de la biennale d’architecture, sur le site des Giardini, les architectes affichent un air dubitatif. La question hante les diners et les fêtes vénitiennes en ce début juin: Rem Koolhaas, la star mondiale de l’architecture, commissaire de l’événement, se serait-il foutu d’eux?  Ses « fondamentaux », le catalogue de poignées de portes, murs, façades, toits, escaliers, fenêtres, plafonds… des 15 éléments qui « font » l’architecture est exposé grandeur nature dans un foisonnement qui le fait remonter jusqu’à la nuit des temps, ou presque. Cours de première année d’architecture pour les uns, énième pied de nez d’un architecte […]

lire la suite .../ ...
Toyo Ito, architecte sans frontières

3

commentaires

A quoi sert l’architecture? A quoi sert-elle dans l’urgence? A quoi sert-elle dans le paysage de la dévastation? A quoi sert-elle sur un terrain vierge où tout ce qui tenait debout a été englouti par un Tsunami, avant d’être rasé par des bulldozers qui finissent le travail? L’architecte Toyo Ito a remporté le Lion d’or de la biennale de Venise 2012 pour ses « maisons pour tous », cabanes dans les arbres et abris de fortune, proposés pour reconstruire des vies,  avant de penser à rebâtir des villes. Tous les visiteurs ont admiré ces 120 maquettes minutieuses, délicieusement japonaises. Tous, à l’époque, […]

lire la suite .../ ...