de Catherine Sabbah

en savoir plus

La république de l'Architecture

Bavardages

Inversion des mondes parallèles

Inversion des mondes parallèles

5

commentaires

Les Parisiens sont malins. Mais pas tant que ça. Ou bien les passants arrêtés devant les panneaux le nez levé, la bouche légèrement ouverte, le sourcil arqué sont-ils tous des touristes? Non non… c’est qu’il y a du nouveau dans nos rues. L’oeil étonné et un peu paniqué de ces curieux fait l’aller et retour entre les petits schémas qu’ils ont devant le nez et le dessin grandeur nature dessiné sur la route. Au carrefour, par terre, de fines bandes blanches sont tracées, minces et élancées, des brindilles, des midinettes à côté d’un bon vieux passage piéton. Mais elles s’étirent […]

lire la suite .../ ...
Demain tous urbains

Demain tous urbains

3

commentaires

  Ne cherchez pas les robots ni les voitures volantes. Gardez votre smartphone à la main. La ville sera demain toute entière contenue dans ce petit appareil. Plus que les routes, les voies ferrées ou les fleuves, les réseaux d’informations sont désormais les outils indispensables à la survie en milieu urbain.     Il y a toujours un européen ébahi, comme en arrêt, devant le ballet des foules pressées qui s’agglutinent et se défont au carrefour de Shibuya à Tokyo. Pourquoi tant de hâte ? Où vont ces dizaines de milliers de piétons à toute heure du jour et de la […]

lire la suite .../ ...
Ces tours, quelles crâneuses!

Ces tours, quelles crâneuses!

3

commentaires

Il faut savoir terminer une tour. Par un toit plat, une forme oblongue, un creux, une résille coiffant le vide, un rayon de lumière, une aiguille… Les architectes rivalisent d’imagination pour faire remarquer leur chef d’oeuvre. Car c’est bien l’image de ces têtes perchées sur leur long cou que l’on retient. Elles découpent la skyline d’une ville. Justement parce qu’il se voit bien et de loin, c’est le haut que l’on dessine avec le plus de soin. Il y a, coiffant ces géantes, des auréoles de lumières, des couronnes, des voilettes, des hauts de forme ou des casquettes, des éoliennes […]

lire la suite .../ ...
Mais si, on vous aime…

Mais si, on vous aime…

2

commentaires

      Les Français seraient-ils allergiques à l’architecture contemporaine ? Ou plutôt que les Français, le « grand public », si tant est que l’on puisse définir cette somme d’individus aux avis non partagés et aux gouts éclectiques. A la faveur d’une exposition sur les choix de ce public, le palmarès Grand Public archicontemporaine organisé par le réseau des maisons de l’architecture, la cité de l’Architecture et du Patrimoine à Chaillot a jugé utile d’ouvrir le débat sur ce désamour présumé. Débat ? Plutôt une table ronde entre architectes et critiques (eux-mêmes architectes) d’un côté, de l’autre, dans la salle, le grand public […]

lire la suite .../ ...
Lettre à un ami architecte qui m’a hébergée quelques semaines

0

commentaire

Cher Monsieur Gaudin J’adore les explications de textes. J’ai eu la chance de rencontrer, en classe de première, un professeur dont l’approche classique de la littérature ne se concevait qu’en décorticages des répliques de Lorenzaccio. Pourquoi cette allitération ce hiatus, cette répétition ? Nous trouvions toujours la réponse. Peut-être inventions nous nous-même le génie et l’habileté de Musset à composer la musique de la langue. C’est à ce petit jeu que je me livre depuis quatre semaines sur votre œuvre. Je ne sais si vous nommeriez ainsi l’hôpital Rothschild, ce bâtiment dont vous êtes l’architecte et dans lequel je suis contrainte […]

lire la suite .../ ...
PAGE12